Myriam Prasow-Émond obtient une bourse pour poursuivre ses études doctorales en Angleterre

Myriam Prasow Émond

Myriam Prasow Émond. Crédit : Caroline Perron.

Myriam Prasow-Émond, étudiante à la maîtrise et membre de l’iREx et du Groupe X-TRA, reçoit une bourse de l’Imperial College London, à Londres, pour poursuivre ses études doctorales dans la ville anglaise.

Myriam a complété un baccalauréat en physique à l’Université de Montréal et complète actuellement une maîtrise en astrophysique, où elle étudie la présence de compagnons de faible masse (exoplanètes ou naines brunes) autour d’objets compacts. Elle appliquera maintenant ses connaissances, notamment en apprentissage automatique et en exploitation de données satellites, à l’étude des changements climatiques. Pendant son doctorat, qu’elle réalisera au sein du Grantham Institute – Climate Change and the Environment, elle s’intéressera en particulier à la conception d’outils qui permettent aux états insulaires de combattre les effets délétères des changements climatiques.

« J’ai spécifiquement choisi le Grantham Institute parce que ce sont des leaders dans l’étude des changements climatiques, un sujet qui me tient à coeur et que j’ai décidé d’approfondir pour la suite de mes études supérieures, explique Myriam. Je viens d’un milieu très modeste, et je suis la première de ma famille à accéder aux études supérieures. Je suis vraiment fière d’avoir obtenu cette bourse, et je trouve ça important que d’autres sachent que c’est possible d’accéder aux plus prestigieuses institutions quand on est motivée et qu’on connaît les opportunités.  »

Depuis le début de son passage à l’UdeM, Myriam Prasow-Émond se distingue par la qualité de ses réalisations académiques ainsi que par son engagement. Elle a remporté de nombreux prix et bourses, et s’implique activement dans la PHYSUM, l’association étudiante en physique. Elle a notamment été en charge de l’organisation du Symposium Annuel de Physique pour un Avenir en Recherche et en Industrie (SAPHARI) en 2021. En novembre dernier, elle a reçu un prix lors du concours d’affiches qui se tenait dans le cadre des célébrité du 100ème anniversaire du département de physique. À l’iREx, elle s’est notamment impliquée deux années de suite dans l’animation de la Soirée d’initiation à la recherche en astrophysique pour les étudiants du collégial.

La bourse du Imperial College London, une université renommée, lui fournira un support personnalisé, en plus du financement intégral de ses droits de scolarité et de deux allocations annuelles lors de ses trois premières années d’étude : la première de 21 800 £ pour couvrir ses frais de subsistance et la seconde de 2000 £ pour assurer ses dépenses personnelles.

Félicitations, Myriam!