Nathalie Ouellette, nouvelle coordonnatrice de l’iREx

Tous les membres de l’iREx sont heureux d’accueillir dans l’équipe l’astrophysicienne Nathalie Ouellette, qui devient la nouvelle coordonnatrice de l’iREx. Elle succède ainsi à Olivier Hernandez, qui a quitté ses fonctions en mai dernier pour devenir directeur du Planétarium Rio Tinto Alcan de Montréal. Elle reprendra aussi certaines des fonctions de Marie-Eve Naud, actuelle coordonnatrice scientifique à l’éducation et au rayonnement de l’iREx, qui a quitté en octobre 2018 pour un congé parental. En plus de ses tâches au sein de l’iREx, Nathalie occupera aussi le poste de coordonnatrice canadienne des communications reliées au Télescope Webb, à la fois à l’Université de Montréal, où se trouvent plusieurs des chercheurs associés à cet observatoire spatial, et à l’Agence spatiale canadienne.  

Nathalie est originaire de Montréal, où elle a complété un baccalauréat en physique (programme Honours), à l’Université McGill. Pendant cette période, elle a fait de la recherche sur les amas galactiques, sous la supervision de Tracy Webb. Elle a ensuite obtenu une maîtrise et un doctorat à l’Université Queen’s, en Ontario, sous la supervision de Stéphane Courteau. Sa thèse portait sur les galaxies de l’amas de la Vierge. Très intéressée par la communication et le rayonnement scientifique, Nathalie a travaillé pendant ses études doctorales comme coordonnatrice de l’observatoire Queen’s, de 2010 à 2016. Après avoir complété un certificat en communication scientifique à Seneca College, Nathalie est devenue la première coordonnatrice aux communications, à l’éducation et au rayonnement scientifique de l’institut McDonald de l’Université Queen’s en 2017, où elle a travaillé un an avant de se joindre à l’iREx, en septembre 2018.

Bienvenue, Nathalie!

Pour faire plus ample connaissance avec Nathalie, visitez sa page ici.