Méthode de l’astrométrie

Bien que l’on dise souvent qu’une planète tourne autour de son étoile, on devrait plutôt dire que la planète et l’étoile tournent l’une autour de l’autre. La présence de la planète fait aussi bouger son étoile.

Ce mouvement est cependant minuscule. Ici, tout comme dans la méthode de la vélocimétrie, plus la planète est petite, plus le mouvement de son étoile est petit. Pour le détecter, il faut utiliser des instruments incroyablement précis. Il est aussi conseillé d’utiliser un télescope dans l’espace, puisque l’atmosphère de la Terre déforme la lumière.

Crédit : NASA

Le satellite Gaia de l’Agence spatiale européenne a comme but de mesurer avec une précision inégalée la position astrométrique de plus d’un milliard d’objets célestes. Un des objectifs scientifiques de Gaia est de découvrir et de confirmer des exoplanètes autour d’étoiles dans le voisinage solaire en détectant l’infime mouvement de ces étoiles.  Les prochaines années promettent d’être riches en découvertes de nouvelles exoplanètes!