Jonathan Gagné récipiendaire d’une subvention à la découverte du CRSNG

Crédit : Noé Aubin-Cadot

Jonathan Gagné, membre associé de l’iREx, conseiller scientifique au Planétarium Rio Tinto Alcan d’Espace pour la vie et professeur associé à l’Université de Montréal, a obtenu pour la période 2021-2026 une subvention à la découverte du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), dans la catégorie «Chercheur en début de carrière».

Cette subvention de 220 000 $ sur 5 ans lui a été attribuée pour le projet «Démêler la cinématique du voisinage solaire pour calibrer l’âge des étoiles et des exoplanètes» (Disentangling the Kinematics of the Solar Neighborhood to Calibrate the Ages of Stars and Exoplanets). 

Elle permettra notamment au professeur Gagné d’embaucher des stagiaires et étudiant.e.s aux cycles supérieurs. Ces derniers pourront travailler avec lui sur l’un de ses nombreux sujets de recherche, notamment la détermination de l’âge des étoiles du voisinage solaire – une donnée cruciale dans l’analyse des propriétés de leurs planètes – ou l’étude des planémos, des objets dont les propriétés sont similaires aux planètes gazeuses mais qui ne possèdent pas d’étoile hôte.

C’est la posture de leader de Jonathan Gagné dans son domaine de recherche, la qualité de son projet et sa capacité de contribuer à la formation des membres qui se joindront à son équipe qui sont reconnus à travers cette subvention. L’attention soutenue du chercheur au développement de la carrière de ses étudiants et aux enjeux d’équité, de diversité et d’inclusion y est aussi soulignée.

À propos des subventions à la découverte du CRSNG

Ces subventions appuient des programmes continus de recherche comportant des objectifs de recherche à long terme. Chaque demande est révisée selon trois critères d’évaluation : l’excellence du chercheur, le mérite de la proposition et la contribution à la formation de personnel hautement qualifié. Le CRSNG s’attend aussi à ce que les candidats accroissent l’intégration et l’avancement des groupes sous-représentés dans le domaine des sciences naturelles et du génie, et ce, en vue de favoriser l’excellence dans la recherche et la formation.