Jonathan Gagné est le récipiendaire du très prestigieux « Carl Sagan Fellowship »

Jonathan Gagné, doctorant à l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx) à l’Université de Montréal et membre étudiant du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ), est le premier Québécois à recevoir le prestigieux « Carl Sagan fellowship ».

Le programme de bourses postdoctorales Carl Sagan soutient de jeunes scientifiques exceptionnels afin de les aider à mener des recherches indépendantes liées aux objectifs scientifiques du programme d’exploration des exoplanètes de la NASA. L’objectif principal de ce programme est de découvrir et caractériser les systèmes planétaires et les exoplanètes comme la Terre autour d’étoiles proches. Les boursiers reçoivent un soutien financier pour mener des recherches dans un établissement d’accueil aux États-Unis pour une période pouvant aller jusqu’à trois ans.gagne

Le projet de doctorat de Jonathan Gagné consiste en la recherche de naines brunes et d’étoiles de faible masse membres d’associations cinématiques du voisinage solaire. Les associations cinématiques sont des groupes d’étoiles relativement jeunes (10 à 150 millions d’années). Elles se sont formées au sein d’un même nuage moléculaire, leurs quelques millions d’années d’âge ont suffi à disperser la majorité du gaz interstellaire initialement présent dans leur voisinage et à commencer à les éloigner les unes des autres. Cependant, il est  encore possible d’observer qu’elles appartiennent bien à une association cinématique, puisqu’elles ont encore des vitesses très semblables à travers la galaxie (d’où le nom « association cinématique »).

Les retombées du projet de doctorat de Jonathan Gagné sont nombreuses allant de la compréhension des atmosphères des exoplanètes gazeuses, particulièrement difficiles à étudier à cause de leur étoile hôte typiquement très rapprochée et aveuglant ainsi les instruments, en passant par la détermination des cibles de choix des futurs systèmes exoplanétaires jusqu’à permettre d’effectuer des statistiques de populations pour mieux comprendre la fonction de masse initiale (c’est-à-dire l’histogramme du nombre d’exoplanètes ou d’étoiles en fonction de la masse).

Une fois sa thèse déposée à l’iREx, Jonathan poursuivra son étude au Canergie Insitute for Science à Washington. Il y tentera d’explorer le lien entre les atmosphères des naines brunes et celles des exoplanètes géantes afin de tester ses hypothèses scientifiques.

 L’iREx félicite chaleureusement Jonathan Gagné pour l’obtention de cette prestigieuse bourse.

Lien vers l’annonce de la NASA : http://nexsci.caltech.edu/sagan/2015postdocRecipients.shtml