9ème édition de l’école Maunakea pour cycles supérieurs

Cinq étudiants de cycles supérieurs canadiens ont eu la chance de participer à l’école du Maunakea (MKGS – Maunakea Graduate School), qui s’est déroulée entre le 2 et le 13 avril dernier. Sous la supervision d’astronomes professionnels, les étudiants ont pu concevoir des programmes scientifiques et ont obtenus du temps d’observation afin d’observer les programmes lors de la visite. Ils ont ainsi pu en apprendre davantage sur les instruments astronomiques, sur le fonctionnement des grands observatoires ainsi que sur la culture hawaiienne. 

 

La neuvième édition de l’école du Maunakea a eu lieu en avril dernier. Conçue et gérée par Stéphane Courteau, professeur à l’Université Queen’s en Ontario, cette école permet à des étudiant à la maîtrise et au doctorat de parfaire leur formation en astronomie observationnelle. L’iREx est fier de s’y associer pour la deuxième année. L’objet de l’école est d’amener des étudiants de cycles supérieurs à de grands observatoires à Hawaii, sur la grande île au sommet du Maunakea, afin de faire connaître le fonctionnement de ces grands observatoires. En effet, la plupart des étudiants aux cycles supérieurs de nos jours n’ont pas la chance d’aller eux-même au télescope afin d’obtenir des données. Le MKGS veut donc combler cette lacune en permettant aux étudiants de visiter les bureaux d’opérations de l’observatoire Gemini-Nord et du télescope Canada-France-Hawaii (TCFH), ainsi qu’en allant visiter certains des télescopes au sommet du Maunakea.

Cinq étudiants canadiens ont été sélectionné afin de participer au MKGS. Christopher Benson (Université de Lethbridge en Alberta), Prashansa Gupta (iREx, Université de Montréal), Christopher Mann (iREx, Université de Montréal), Annabelle Richard-Laferière (Université de Montréal) et Visal Sok (Université York). Ils étaient accompagné de Cemile Marsan (chercheure post-doctoral à l’Université York en Ontario) ainsi que de David Berardo et Stephanie O’Neil, deux étudiants de MIT. Ils étaient supervisés par Stéphane Courteau, accompagné par Michael McDonald (professeur associé au MIT) et Frédérique Baron (coordonnatrice scientifique à l’éducation et au rayonnement de l’iREx).

 

Photo de groupe de tous les participants du MKGS du 2 au 13 avril 2019 lors de leur visite au centre d’opérations de l’observatoire Gemini-Nord. Crédit : Joy Pollard

L’un des principaux projets mené par les étudiants a été de concevoir une demande de temps pour un programme d’observation. Ils ont tous travaillé sur un projet différent et ont ensuite évalué les demandes de temps des autres afin de s’entendre sur les deux meilleurs projets. Grâce à la générosité de l’observatoire Gemini et du TCFH, ces deux programmes scientifiques ont ensuite pu être observés lors de l’école, l’un au TCFH avec l’instrument SITELLE et l’autre à Gemini avec l’instrument GNIRS. La météo ayant été clémente, les étudiants ont pu participer à l’acquisition des données et ont pu quitter l’île les données en poche.

Suivez-nous pour savoir quand se déroulera la prochaine édition de cette école hors du commun!

La réalisation de ce stage (MKGS) est rendue possible grâce à la contribution financière de l’iREx, des observatoires TCFH et Gemini, et de l’apport d’astronomes canadiens et d’Hawaii.