Romain Allart

Chercheur postdoctoral Trottier, Université de Montréal

Romain Allart a obtenu son doctorat à l’Université de Genève, où il a travaillé sur l’étude des atmosphères exoplanétaires à haute résolution spectrale. Durant sa thèse, il a utilisé la spectroscopie de transmission avec différents traceurs atmosphériques pour étudier les différentes couches composant les atmosphères exoplanétaires. Il a d’une part montré tout le potentiel du triplet de l’hélium dans le proche infrarouge comme un traceur de la haute atmosphère. D’autre part, en cherchant la présence de vapeurs d’eau dans le visible avec le spectrographe ESPRESSO, il a pu contraindre l’altitude des nuages dans l’atmosphère d’exoplanètes en combinant les données hautes résolution avec des données basse résolution du Hubble Space Telescope.

À l’Université de Montréal, Romain continue ses travaux à haute résolution spectrale en utilisant des données SPIRou et NIRPS tout en les combinant avec de future observations basse résolution du James Webb Space Telescope. L’étude de différents traceurs atmosphériques à différentes résolutions spectrales permettra aux astronomes d’avoir une vue d’ensemble de la composition des atmosphères d’exoplanètes mais aussi de comprendre leur formation et évolution.

De plus, Romain par sa connaissance de différents spectrographes à haute résolution fournit un support pour l’extraction des données NIRPS et l’amélioration de la correction tellurique.

Dans les médias
Coordonnées

Courriel :  
Bureau : Complexe des sciences

Liens
  • Page personnelle
  • Sur le site du Centre de Recherche en Astrophysique du Québec (CRAQ)
  • Liste des publications sur ADS
  • Sur le réseau professionnel LinkedIn