Neil Cook

Stagiaire postdoctoral Trottier, Université de Montréal

Neil a terminé son doctorat à l’Université de Hertfordshire, au Royaume-Uni, en août 2016. Depuis, il est à l’Université York, à Toronto, où il travaille avec Ray Jayawardhana sur l’exploitation des données de Gaia et SuperWASP pour approfondir notre connaissance sur les membres les moins massifs et les plus froids des associations d’étoiles jeunes.

Sa thèse portait sur la recherche de compagnons ultra-froids (naines brunes et planètes géantes) autour d’étoiles M. Pour ce faire, il a construit un catalogue de naines rouges et l’a exploité pour rechercher des compagnons non résolus en utilisant une nouvelle approche qui n’avait pas été testée auparavant. Il s’intéresse à toutes les objets froids (étoiles M, naines brunes et surtout les exoplanètes), et a un intérêt croissant pour la détection de mondes habitables autour des étoiles les moins massives. Il aime beaucoup la programmation, donc il apprécie tous les problèmes qui peuvent être résolus avec cet outil. À l’institut, il travaillera en collaboration avec les équipes NIRPS et SPIRou, en particulier avec Étienne Artigau, pour le développement de programmes de réduction de données. Il poursuivra aussi ses projets de recherche sur la détection et la caractérisation d’objets froids.

Dans les médias
Coordonnées

Téléphone : 514-343-6111 x1663
Courriel: neil.james.cook@gmail.com
Bureau : Pavillon Roger-Gaudry, B-428

Liens