Bourses d’excellence Trottier 2021 pour stagiaires d’été

L’Institut de recherche sur les exoplanètes, affilié au Département de physique de l’Université de Montréal, ouvre le concours de Bourses d’excellence Trottier pour des stages d’été 2021 pour les étudiant.e.s au baccalauréat. 

Appliquez ici: https://forms.gle/aqW1fxFzUWD5BfFr5!

Date limite: 15 janvier 2021

Contactez nathalie@astro.umontreal.ca si vous avez des questions.

Une représentation de l’exoplanète K2-18b, de son étoile de type naine rouge, et de son exoplanète soeur K2-18c. (Crédit: Alex Boersma)

D’une durée de quatre mois (mai à août 2021), ces stages constituent une excellente occasion pour les étudiant.e.s de se joindre à une équipe dynamique et de s’initier à la recherche de pointe en astrophysique en participant activement à des programmes scientifiques d’avant-garde liés aux exoplanètes et à d’autres sujets connexes. Les chercheurs disponibles pour superviser des stagiaires cet été sont les professeurs Björn Benneke, Nicolas Cowan, Andrew CummingRené Doyon, Jonathan Gagné, David Lafrenière, Eve Lee et Jason Rowe, de même que les chercheur.e.s Loïc Albert et Étienne Artigau. Les étudiants ayant une préférence marquée pour un superviseur spécifique et ses intérêts de recherche sont encouragés à le mentionner dans leur candidature.

Des projets sont disponibles dans différents thèmes liés à la recherche et la caractérisation d’exoplanètes, à partir de données d’observatoires spatiaux (K2, TESS, JWST) et au sol (OMM, TCFH, Gemini, la Silla) obtenues grâce à diverses techniques (vélocimétrie, transit, spectroscopie de transit et d’éclipse, imagerie directe). Des projets sont aussi disponibles dans des domaines connexes de l’astrophysique, comme la recherche de compagnons et d’objets isolés de faible masse, l’identification d’étoiles jeunes qui sont de potentielles hôtes d’exoplanètes, ou l’étude de l’activité stellaire des étoiles qui nuit à la détection de planètes. Enfin, des projets sont disponibles pour le développement d’instruments dédiés à divers observatoires et pour la conception de futures missions en astronomie spatiale. Pour plus d’information sur les programmes de recherche de l’iREx, voir le site web de l’institut.

Notre cohorte de stagiaires d’été 2020.

Tous les stagiaires auront aussi la possibilité de participer à une ou plusieurs mission(s) d’observation à l’Observatoire du Mont-Mégantic durant l’été. De plus, un.e stagiaire pourrait être offert la possibilité de participer à un court séjour aux quartiers généraux du Télescope Canada-France-Hawaii, sur l’île d’Hawaii, aux États-Unis (selon la situation de la pandémie globale à ce moment).

La bourse d’excellence Trottier, au montant de $3 000, peut être cumulée avec celle du CRSNG (BPRC) pour un montant total de $7 500. Pour les étudiant.e.s non boursier.e.s du CRSNG, les professeurs s’engagent à compléter la bourse iREx pour un montant total de $6 000. Les stages auront lieu à l’Université de Montréal (professeurs Björn BennekeRené DoyonDavid Lafrenière et chercheurs Loïc Albert et Étienne Artigau), à l’Université McGill (professeurs Andrew Cumming et Eve Lee) ou à l’Université Bishop’s (professeur Jason Rowe). Pour l’été 2021, quatre bourses d’excellence Trottier seront attribuées.

Pour être éligible, les candidat.e.s doivent être inscrit.e.s dans une université canadienne dans un programme menant à l’obtention d’un diplôme de baccalauréat en physique ou en astronomie. Les candidat.e.s intéressé.e.s doivent remplir ce formulaire en ligne et y téléverser leur document de candidature, qui inclue une courte lettre de présentation (d’au plus une page) expliquant leurs motivations à obtenir ce stage et leurs préférences parmi les thématiques de recherche de l’iREx, un curriculum vitae, ainsi que vos derniers relevés de notes*, au plus tard le 15 janvier 2021. Les résultats seront communiqués aux personnes retenues à la fin du mois de janvier 2021.

L’équipe de l’iREx comprend plus d’une cinquantaine de chercheurs (professeur·e·s, attaché·e·s de recherche et étudiant·e·s) avec leadership dans divers projets d’envergure internationale (notamment le futur télescope spatial James Webb), et sont activement engagés dans une variété de projets scientifiques observationnels, théoriques et instrumentaux.

Vous pouvez en apprendre plus sur les stages à l’iREx grâce aux témoignages des étudiant·e·s qui se sont joints à nous en 2020, 2019, 2018 et en 2017

L’iREx prône la diversité, l’inclusion et l’équité en emploi. Nous invitons les femmes, les membres des minorités visibles et ethniques, les Autochtones et les personnes handicapées, de même que les personnes de toutes orientations et identités sexuelles à présenter leur candidature.

Pour plus d’information sur l’iREx, contactez Nathalie Ouellette, coordonnatrice de l’iREx : nathalie@astro.umontreal.ca.

*Note à propos des relevés de notes : Si vous êtes présentement à votre premier semestre universitaire, incluez, en plus de votre relevé de notes universitaire, votre relevé de notes du collégial, sur lequel figure votre Cote R. Idéalement, joignez vos relevés de notes officiels, mais nous acceptons aussi les relevés non officiels.

**Note sur le contexte de pandémie globale : Étant donné l’incertitude concernant la pandémie globale de la COVID-19, les stages d’été 2021 pourraient être offerts en présentiel, en télétravail, ou en combinant les deux. L’iREx s’engage à respecter les mesures sanitaires imposées par les agences gouvernementales et s’efforcera de tenir compte de la situation de nos candidats sélectionnés.