Bourse postdoctorale JWST 2020

Crédit: NASA/Chris Gunn.

L’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx), affilié au département de physique de l’Université de Montréal, sollicite des candidatures pour un poste de chercheur(e) postdoctoral(e) qui se joindra à l’équipe de l’instrument NIRISS du télescope spatial James Webb afin de contribuer à l’analyse et à la publication des observations du programme NEAT (NIRISS Exploration of the Atmospheric diversity of Transiting exoplanets). NEAT est un grand programme de 200 heures de temps garanti JWST mené par l’équipe NIRISS et dédié à l’étude de l’atmosphère de 14 exoplanètes par spectroscopie de transit, d’éclipse et de phase. Plus de détails sur le programme NEAT sont disponibles ici.

Les candidat(e)s intéressé(e)s doivent faire parvenir un curriculum vitae, une liste de publications et un énoncé des principales réalisations et intérêts de recherche (maximum 3 pages) à l’adresse suivante: irex@astro.umontreal.ca. Trois lettres de recommandations devront aussi être envoyées à la même adresse. Tous les documents doivent être envoyés avant le 15 décembre 2019 pour que pleine considération soit accordée à l’application. Cependant, le poste demeure ouvert jusqu’à ce qu’un candidat soit sélectionné.

Un doctorat en physique, astronomie ou discipline reliée est requis. Une préférence sera accordée aux candidat(e)s qui ont terminé leur PhD dans les 3 dernières années.La date d’entrée en fonction est prévue à l’automne 2020. Le poste est pour une durée de deux ans, renouvelable pour une troisième année selon les performances et la disponibilité des fonds.

L’iREx inclut une équipe en expansion d’une quarantaine de personnes (professeurs, chercheurs et étudiants) principalement de l’Université de Montréal et de l’Université McGill, travaillant tous sur divers programmes de recherche liés à l’étude des exoplanètes et d’autres domaines connexes de l’astrophysique stellaire. Les chercheurs de l’iREx sont activement impliqués dans divers projets d’envergure internationale liés à la détection et à la caractérisation d’exoplanètes, notamment avec le futur télescope spatial James Webb (JWST), SPIRou, NIRPS et la spectroscopie à haute dispersion sur les télescopes de 8-10m et les télescopes géants. En outre, les chercheurs de l’iREx auront accès à du temps garanti avec JWST, SPIRou et NIRPS. Plus d’information sur les programmes de recherche de l’iREx sur le site web de l’institut se trouve ici.

 

Faire carrière à l’UdeM : aider la société, relever des défis et être considéré

L’Université de Montréal prône l’inclusion, la diversité et l’équité en emploi. Nous invitons les femmes, les membres des minorités visibles et ethniques, les Autochtones, les personnes handicapées, de même que les personnes de toutes orientations et identités sexuelles à présenter leur candidature.

Les chercheur(e)s postdoctoraux de l’iREx à l’UdeM jouissent de nombreux avantages sociaux, tels que décrits sur le site de la Faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université de Montréal.