Claire Guimond

Étudiante à la maîtrise à l’Université McGill

Claire Guimond a reçu son baccalauréat en géophysiologie (Earth System Science, programme « Honours ») de McGill en 2015. Dans un projet de recherche au baccalauréat, supervisé par Boswell Wing, elle a modélisé le fractionnement isotopique d’espèces de vie primordiales qui utilisaient le souffre dans leur respiration.

À l’été 2015, Claire a travaillé sous la supervision de Ian Strachan à McGill en tant que membre de l’équipe de micrométéorologie sur le terrain. Pendant ce stage, l’équipe a recueilli des échantillons gazeux provenant de végétation qui produit du méthane et du dioxide de carbone dans plusieurs tourbières de l’est du Québec, dans le cadre d’une étude sur les échanges de carbone dans des tourbières restaurées.

Ensuite, Claire a reçu une bourse du CRSNG pour faire de la recherche sur l’évolution du climat de l’atmosphère de Vénus à University of Victoria, sous la supervision de Colin Goldblatt. Là-bas, elle a aidé à développer un modèle radiatif-convectif pour les atmosphères de planètes qui permettra d’étudier le phénomène d’effet de serre qui s’emballe (runaway greenhouse effect). Elle a aussi compilé une base de données des sections efficaces de diffusion Rayleigh pour plusieurs gaz atmosphériques, qui sera publiée dans une publication en cours de rédaction.

Présentement, Claire travaille sur sa maitrise en Sciences de la Terre et des planètes (Earth & Planetary Sciences) sous la supervision de Nicolas Cowan à McGill. Elle étudie à quel point il est facile d’imager directement des exoplanètes géantes, basé sur ce qu’on a appris des relevés en vélocimétrie de la distribution des masses et périodes des exoplanètes.

Directeur de recherche

Nicolas Cowan

Dans les médias
Coordonnées

Téléphone :
Courriel: claire.guimond@gmail.com
Bureau :

Liens
  • Page personnelle
  • Sur le site du Centre de Recherche en Astrophysique du Québec (CRAQ)
  • Liste des publications sur ADS
  • Sur le réseau professionnel LinkedIn
  • Sur Twitter