Simon Coudé

Étudiant au doctorat à l’Université de Montréalcoude

Le sujet de thèse de Simon Coudé porte sur la dynamique de la matière interstellaire à l’intérieur des pouponnières d’étoiles. Bien qu’elle ne représente qu’une mince fraction de la masse des régions de formation d’étoiles, la poussière interstellaire joue un rôle crucial dans la physique et la chimie des environnements pré-stellaires. À l’aide de l’astronomie sous-millimétrique, il cherche à caractériser cette poussière interstellaire froide, et ainsi mieux comprendre les conditions menant à la naissance des étoiles et de leurs planètes.

Spécifiquement, Simon combine des observations spectroscopiques et polarimétriques prises au télescope James Clerk Maxwell à Hawaï afin de mesurer l’importance du champ magnétique, par rapport à celle de la turbulence, sur la fragmentation des nuages moléculaires géants. Caractériser la relation entre ces deux mécanismes, et leur rôle dans l’effondrement gravitationnel des cœurs pré-stellaires, est essentiel afin de comprendre le taux de formation stellaire de notre galaxie.

Auparavant, il s’est aussi intéressé à l’effet de la contamination provenant des raies moléculaires dans les observations sous-millimétriques prises au télescope James Clerk Maxwell de la nébuleuse d’Orion. Si la contribution de ces raies moléculaires n’est pas prise en compte et que l’on tente de dériver les propriétés physiques de la poussière interstellaire, alors on peut fortement sous-estimer son efficacité à réémettre leur énergie dans l’infrarouge lointain.

Directeur de recherche

Pierre Bastien

Dans les médias
Coordonnées

Téléphone : 514-343-6111, poste 8746
Courriel : coude@astro.umontreal.ca
Bureau : Pavillon Roger-Gaudry, B-416

Liens