Anne Boucher

IMG_5577

Étudiante au doctorat à l’Université de Montréal

Le projet de maîtrise d’Anne Boucher porte sur la détection de disques de débris autour d’étoiles jeunes de faible masse, par la recherche d’un excès de flux de ces étoiles dans l’infrarouge moyen (IRM). Plusieurs théories d’évolution stellaires démontrent que la présence d’un disque circumstellaire est l’indice qu’une étoile est jeune et qu’il y aurait eu formation d’un système planétaire, et donc la présence d’exoplanètes. La recherche de disques de débris est donc primordiale pour arriver à mieux comprendre comment les planètes se forment et pour identifier de nouvelles étoiles cibles pour la recherche de planètes. Dans le cadre de son projet de maîtrise, Anne s’intéresse plus particulièrement aux disques autour des étoiles de faible masse et des naines brunes. L’échantillon d’étoiles choisi est constitué des candidates  découvertes par des étudiants gradués de l’iREx.

Après avoir compilé une liste des meilleures candidates montrant un excès infrarouge, Anne obtiendra des spectres visibles et proche infrarouge, d’une part pour confirmer l’excès et d’autre part pour déterminer les propriétés de l’étoile hôte, ce qui est essentiel pour bien modéliser l’émission thermique du disque. Ensuite, pour certaines cibles, elle obtiendra de nouvelles mesures photométriques dans l’IRM pour mieux contraindre la distribution d’énergie spectrale de l’excès observé. Éventuellement, à l’aide d’un code de transfert radiatif couplé à un modèle de disque de poussière, elle pourra déterminer la taille du disque, la (ou les) température(s) des grains qui le composent, ainsi que sa masse. 

Ce travail de recherche permettra plus largement de mieux connaître le processus de formation des systèmes planétaires autour d’étoiles de faible masse et de naines brunes. Les propriétés des disques autour de ce type d’étoiles sont encore très mal contraintes par les observations. Les étoiles de faible masse offrent la meilleure opportunité pour étudier les atmosphères de planètes de type terrestres et habitables qui seraient possiblement en orbite autour d’elles. C’est pourquoi il est important de comprendre leur mécanisme de formation, d’où toute la portée scientifique de ce projet.

Directeur de recherche

David Lafrenière

Dans les médias
Coordonnées

Téléphone : 514-343-6111 x 3797
Courriel: boucher@astro.umontreal.ca
Bureau : Pavillon Roger-Gaudry, F-423

Liens