Jason Rowe reçoit la Médaille d’excellence scientifique exceptionnelle de la NASA pour ses travaux de recherche sur les exoplanètes

Le chercheur du CRAQ, membre de l’iREx et professeur adjoint de l’Université Bishop’s, Jason Rowe, est le récipiendaire de la Médaille d’excellence scientifique exceptionnelle de la NASA IMG_5588bpour sa contribution en tant que membre de l’équipe de la mission Kepler, l’une des plus fructueuses expériences scientifiques des dernières années. Depuis 2009, le télescope spatial de 0,9m, nommé d’après le mathématicien et physicien du 17ème siècle, a permis de découvrir des milliers d’exoplanètes – des planètes en orbite autour d’autres étoiles – ainsi que des dizaines de milliers de candidates additionnelles. La contribution de Jason Rowe s’est portée sur le développement d’une méthode permettant d’identifier lesquelles des candidates trouvées par Kepler étaient effectivement des planètes.

Dans le passé, cela impliquait généralement la mesure des variations des vitesses radiales stellaires avec de grands télescopes, au sol. Cette méthode au «cas-par-cas» constituait un goulot d’étranglement qui limitait les confirmations à environ 200 nouvelles exoplanètes par année. Jason Rowe a développé une technique d’analyse statistique globale appelée la validation par la multiplicité qui permet d’identifier les exoplanètes par centaines, augmentant de ce fait les succès des chasseurs de planètes. Comme l’explique Jason Rowe « C’est la différence entre bricoler quelque chose dans votre garage et la production industrielle » . En 2014, son travail a abouti à la validation de 715 nouvelles exoplanètes, le double du nombre d’exoplanètes connues à l’époque.

L’iREx est très fier de s’associer au CRAQ pour féliciter Jason.

Cliquez ici pour le lien vers le communiqué SETI.

Source et renseignements :

Robert Lamontagne
Responsable des relations avec les médias
Centre de recherche en astrophysique du Québec