Bourses d’excellence Trottier 2015 pour stagiaires d’été à l’iREx – Concours fermé

Le concours est maintenant fermé. Merci de votre intérêt.

L’Institut de Recherche sur les Exoplanètes (iREx), récemment créé à l’Université de Montréal, regroupe des professeurs, chercheurs et étudiants spécialisés dans la recherche et l’étude des exoplanètes, les corps de faible masse, les étoiles jeunes et les disques proto-planétaires. Les chercheurs de l’iREx sont activement engagés dans une variété de projets scientifiques observationnels, théoriques et instrumentaux. Plus de détails sur la programmation scientifique de l’iREx sont disponibles ici.GUPscb_GMOSiz_WIRCamJ_noinset300px

L’iREx offre des bourses d’excellence à tous les niveaux (BSc, MSc, PhD et postdoctoral). Plus particulièrement, l’iREx ouvre dès maintenant un concours pour des bourses de niveau BSc pour les stages d’été.D’une durée de quatre mois (mai-août), ces stages constituent une excellente occasion pour les étudiants de se joindre à une équipe dynamique et de s’initier à la recherche de pointe en astrophysique en participant activement à des programmes scientifiques d’avant-garde liés aux exoplanètes et autres thématiques connexes. Les chercheurs disponibles pour superviser des stagiaires cet été sont : René Doyon (RD), David Lafrenière (DL), Pierre Bastien (PB), Étienne Artigau (EA), Loic Albert (LA) et Julien Rameau (JR). Des stages dans les thématiques suivantes sont offerts:

  1. Analyse de données liées à la recherche de naines brunes et exoplanètes autour d’étoiles jeunes (EA, DL, JR);
  2. Développement d’algorithmes liés à la recherche d’étoiles jeunes (DL, RD, JR);
  3. Détermination de l’âge des étoiles candidates du relevé Gemini Planet Imager (RD);
  4. Simulations de données du futur télescope spatial James Webb liées à l’étude des exoplanètes par spectroscopie de transit et par imagerie directe (LA, EA, RD, DL);
  5. Développement d’un simulateur optique de l’instrument NIRISS du JWST en laboratoire lié à l’étude des exoplanètes par spectroscopie de transit (LA, EA, RD);
  6. Simulations numériques des performances de SPIRou, un spectropolarimètre infrarouge de haute précision dédié à la recherche de planètes terrestres par vélocimétrie de haute précision (EA, RD);
  7. Travaux de laboratoire liés à la caractérisation de détecteurs infrarouges en lien avec l’instrument SPIRou et le simulateur optique de JWST (LA, EA, RD);
  8. Observations et analyse de données avec POMM, le nouveau polarimètre de haute précision de l’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM). Cibles : étoiles candidates du relevé Gemini Planet Imager (PB)

An artist’s impression of a massive asteroid belt in orbit around a star. The new work with SDSS data shows that similar rubble around many white dwarfs contaminates these stars with rocky material and water. Credit: NASA-JPL / Caltech / T. Pyle (SSC). Les stagiaires pourraient aussi participer à une ou plusieurs missions d’observations à l’OMM durant l’été. La bourse, au montant de 3 000 $, peut être cumulée avec celle du CRSNG (BPRC) pour un montant total de 7 500 $. Pour les étudiants non boursiers du CRSNG, les professeurs s’engagent à compléter la bourse iREx pour un montant total de 6 000 $. Tout étudiant inscrit dans une université canadienne dans un programme menant à l’obtention d’un diplôme de baccalauréat en physique ou en astronomie est éligible aux bourses. Le stage doit avoir lieu à l’Université de Montréal. Pour l’été 2015, quatre bourses d’excellence Trottier de niveau BSc seront attribuées.

Les candidats intéressés sont invités à soumettre un curriculum vitae, un relevé de notes ainsi qu’une courte lettre de présentation (au plus quelques paragraphes) expliquant leurs motivations à obtenir ce stage et leurs préférences parmi les thématiques proposées pour les stages. Les dossiers doivent être soumis électroniquement à l’adresse suivante : irex@astro.umontreal.ca au plus tard le 6 février 2015. Les résultats seront communiqués vers la fin du mois de février.